Regarder

Thème du mois

POP' + TRAD' = √CONTEMPORAIN

Qu’elles soient traditionnelles, folkloriques ou rituelles, qu’elles surgissent dans les bals, les clubs, la rue, les lieux de résistances… les danses dites « populaires » mettent en jeu le lien social dans de savants jeux de corps et de présence à l’autre. Elles rassemblent. Toutes collectives, d’origine rurales ou urbaines, elles sont porteuses d’identités régionales et communautaires. Elles incorporent une culture et des savoir-faire. Les artistes de la scène contemporaine vont y puiser du sens, des sources, des explications. Alors pourquoi entretenir une rupture entre danses dites populaires et ce que l’on appelle les” danses savantes”, quand les chorégraphes actuel.le.s utilisent le décloisonnement de ces expressions comme pouls de leur création ?

Pour explorer cette question, Danse on air vous invite, en juin et juillet, à visionner une playlist de vidéo-danse, à écouter des podcasts, à découvrir certains articles et ouvrages qui parlent de ce sujet… et de vivre une expérience avec Washington Timbó qui vous initiera au candomblé !

Visuels extraits des vidéos
vendredi 25 juin Playlist vidéo & danse : Où se croisent danse contemporaine et danse traditionnelle

Ajouter à ma playlist

La danse comme acte collectif trouve divers échos dans la danse contemporaine. Et d’autant plus lorsque celle-ci s’emploie à une mémoire active de la danse traditionnelle, folklorique, populaire, ethnique… ; tantôt inspirante, détournée, transformée tantôt empruntée, démontrée, ces danses identitaires infusent la danse contemporaine et la danse contemporaine s’en empare. La preuve en images avec ce bouquet de vidéos :

• Dominique Petit et sa danse énigmatique Les tournesols
Corbeaux de Bouchra Ouizguen dans laquelle elle reprend des chants traditionnels marocains
• Christian Rizzo et son Histoire vraie aux passages de danses folkloriques.
• Ana Rita Teodora et son Fantôme Mechant emprunt de culture populaire portugaise.
• Alessandro Sciarroni, chorégraphe italien qui reprend dans sa pièce Save the last dance for me, une danse traditionnelle italienne presque disparue : la polka bolognaise.

REGARDER

Dominique Petit - Les tournesols
Marion Muzac – Let’s Folk
Philippe Découflé - Le P’tit bal
Madeleine Fournier - Labourer
Christian Rizzo - D'après une histoire vraie
Alessandro Sciarroni – Save the dance for me
Ana Rita Teodoro - Fantôme Mechant
Amanda Piña - Danza y Frontera
Bouchra Ouizguen – Corbeaux
Nacera Belaza - L'Onde