Lire

Mythes et réécritures - ou la scène comme île déserte par Magali Nachtergael

Ajouter à ma playlist

Les réappropriations narratives sur scène ne se limitent pas au répertoire traditionnel de ballet. Alors que la danse moderne implique l’éclatement du livret pour privilégier l’expressionnisme abstrait voire le concept sur scène, une autre manière de se raconter et de raconter a invité les mythes à se mêler aux écritures scéniques.

Petits ou grands, les récits personnels et collectifs revisitent l’histoire des corps et des individualités, dans un mouvement qui prolonge les réécritures de soi à l’ère numérique.

Magali Nachtergael est critique d’art, commissaire d’exposition et enseignante-chercheuse. Avec Lucille Toth, elle a co-dirigé l’ouvrage Danse contemporaine et littérature, publié aux éditions du CND en 2015. Dans cet article composé pour Danse on air, elle propose une réflexion sur l’espace scénique comme un espace d’écriture et de réécriture historique des mythes. 

Une production de La Manufacture CDCN dans le cadre du programme de culture chorégraphique en ligne Danse on air