LirePour aller plus loin sur la thématique de l'âge et de la danse, la librairie mobile Books on the Move a préparé une sélection d’ouvrages.
RegarderSi seule la poétique du geste jeune est valorisée, la danse est amputée à d’autres poétiques. Ce que l’âge apporte à la danse #résonnance, est un projet mené par Cécile Proust et Jacques Hoepffner qui demande aux artistes ce qu’ils et elles mettent en jeu d’un point de vue perceptif, kinesthésique et artistique pour faire vivre d’autres poétiques du geste. Ouvrir à d’autres poétiques est aussi un geste politique.
RegarderDanse on air vous propose de traverser des oeuvres marquantes qui abordent la question de l’âge dans la danse. (Re)découvrez le travail de Mizel Théret, avec sa pièce Je me souviens, où le corps devient la mémoire collective avec trois figures de la danse basque âgées de 75 à 90 ans. Sylvie Balestra qui propose avec Vieillesse et Élégance, une création participative avec des séniors, ou encore à Trajal Harrell, qui aborde les limites du corps vieillissant dans son solo Return of La Argentina. Enfin, ne passons pas à côté du classique Kontakthof de Pina Baush, pièce dans laquelle 24 danseur·euse·s de plus de 65 ans. On vous laisse mettre play !
RegarderLe travail de l’artiste en arts visuels Seline Baumgartner, explore la gestuelle dans le corps âgé et notamment sur le rapport aux mains en interrogeant comment les mécanismes du culte de l'éternelle jeunesse fonctionnent dans l’univers de la danse contemporaine. On vous invite à découvrir ces 3 œuvres sensible et délicat du corps âgé, ce qui nous rappelle que vieillir n’est pas fatalement perdre en tonicité et en précision.
ÉcouterLe sociologue Pierre-Emmanuel Sorignet (professeur de sociologie à l'Université de Lausanne) se penche sur un phénomène rarement observé en danse : une ancienne danseuse de ballet atteinte d’Alzheimer, Marta Gonzalez, de plus de 60 ans, se remémore la danse qu’elle a jadis interprété aussi simplement que si elle sortait d'une représentation, grâce à la musique du Lac des cygnes. Pierre-Emmanuel Sorignet, nous explique quand l’interprète en danse se considère “vieux” dans notre société occidentale, et inversement, à partir de quand cette société le classe dans la catégorie des danseurs âgés.
LireVieillir ? Vieillir en danse ? Vieillir quand ? Vieillir où ? Cela veut dire quoi : vieillir ? Pour qui crée avec son corps, avec les corps, c’est une question a priori cruciale. Elle appelle néanmoins des réponses nuancées selon les contextes, les enjeux et les cultures. Cet article nous amène visiter d’autres continents, là où la vieillesse est synonyme de sagesse et de savoirs à préserver.
RegarderSaviez-vous qu’au Japon, être jeune n'est pas aussi valorisé que dans la culture occidentale ? Alors que l'Europe et l'Amérique du Nord, valorisent le culte de la jeunesse, au Japon, les danseur·seuse·s âgé·e·s sont célébré·e·s comme faisant partie intégrante du patrimoine vivant. Leur expérience est considérée comme une mémoire à préserver de leur vivant. Témoignant de cette expérience, le corps âgé est accepté, respecté et ainsi préservé.
ÉcouterOn met dans vos oreilles le deuxième épisode des Portraits croisés de Caroline Bordat autour de La danse du temps, pièce de Régine Chopinot. Vous entendrez la chorégraphe se remémorer la création de ce spectacle et la récente transmission de celui-ci à un groupes d’amateurs•ices en danse. Ce portrait croisé mèle et démèle les expériences entre chorégraphe/interprete et interroge la façon dont le temps traverse le corps du·de la danseur·se.

Visite guidée 4/4

Suivez l'agenda du mois.

C'est parti !

AGENDA en cours

Dans la fleur de l'âge

Vous aimerez aussi...

LireVieillir ? Vieillir en danse ? Vieillir quand ? Vieillir où ? Cela veut dire quoi : vieillir ? Pour qui crée avec son corps, avec les corps, c’est une question a priori cruciale. Elle appelle néanmoins des réponses nuancées selon les contextes, les enjeux et les cultures. Cet article nous amène visiter d’autres continents, là où la vieillesse est synonyme de sagesse et de savoirs à préserver.

ÉcouterÉpisode #4 : fake news ! ou une invitation à faire un détour du côté de l’exotisme et à entrevoir ce qui se dessinait dans le paysage de la danse occidentale au début du XXème siècle...

RegarderPol Pi est un chorégraphe brésilien qui travaille sur les liens entre archives, de mémoire et de genre.

RegarderRéveillez le·la danseur.se qui est en vous ! Dans votre cuisine, votre salon ou votre chambre… cet atelier vous propose, avec une pincée d’improvisation de composer votre propre danse à partir de gestes et déplacements de notre quotidien. À vous de jouer !

ÉcouterLes Développés de la Manufacture CDCN, podcasts chorégraphiques ou comment une série de chroniques passe la danse au kaléidoscope. Épisode #12 : Dans cet épisode, on déambule entre vestiges antiques, archéologie fictive et danse.

RegarderMarcela Santander Corvalán a souhaité partager avec vous son coup de cœur pour une artiste à qui la question du genre tient particulièrement à cœur : Phia Ménard

RegarderOrianne Vilmer, présidente de La Fabrique de la Danse nous en dit plus sur Dancenote, plateforme de transmission spécialisée dans la danse.

ÉcouterLes nuits de France Culture. Anna Halprin, chorégraphe centenaire américaine, y parle de sa danse, en relation avec la nature et en se questionnant sur l’environnement naturel et urbain.

LireCette édition de Danse on air a été conçue en lien étroit avec le symposium Langue & Mouvement. Elle a été pensée comme une extension de ces deux journées de rencontres, un prolongement de l’espace d’exposition imaginé pour cette occasion.