Écouter / Lire

Agenda en cours

Éducation somatique La conscience du corps

Les pratiques somatiques réunissent un ensemble de techniques centrées sur la prise de conscience du corps en mouvement. Élaborées, notamment dans le courant du 20ème siècle, par des scientifiques et des artistes qui pour la plus part ont subi des accidents de vie, elles sont actuellement investies par des danseur.seuse.s, musicien.ne.s, comédien.ne.s, etc. pour se préparer et par des chorégraphes et autres auteur.e.s dans leur processus de création. Ces pratiques sont de formidables outils pour travailler l’organisation du corps en son entier. Le mouvement est ainsi décomposé, décéléré et il devient possible d’en analyser les points dynamiques.

Dans ce numéro, Danse on air propose de s’intéresser de plus près aux pratiques somatiques à travers différentes dimensions : l’enfance, la composition, la transmission, le soin, etc. pour en révéler la dimension éducative, en observant leurs effets sur le travail des artistes et leurs modes de transmissions.

La question est la suivante : comment les pratiques somatiques enrichissent-elles le travail de création des artistes ? Découvrez dans ce programme des artistes, auteur·ice·s et chercheur·euse·s affirmant leurs approches somatiques du geste et leurs impacts sur les modes de transmissions. Ainsi “l’éducation somatique” participe par le biais de ces pratiques à amener le mouvement dans un ailleurs à travers un travail de corps renouvelé et un rapport au temps dilaté. Point de vue politique permettant de proposer un autre rapport au monde.

© DR
L’éducation somatique : quelques clés de compréhension

Ajouter à ma playlist

L’éducation somatique est un processus permettant d’éveiller sa conscience corporelle, son “écosystème corporel”, ou encore d’après Hubert Godard* : sa biomécanique.

Si elle n’est pas une pratique médicale, elle a pour qualité de revêtir un intérêt thérapeutique. La recherche de son propre éveil somatique est souvent liée à un accident, une blessure physique dont la douleur ou la gêne est toujours présente et ne peut être soulagée par les pratiques médicales ou paramédicales classiques. Les bienfaits de ces pratiques somatiques sur le corps sont bluffants d’après les témoignages : améliorer sa posture, son équilibre, apprendre à mieux respirer, diminuer le stress, apprendre à stimuler sa créativité et son imaginaire…

*RDV sur le podcast de France culture Le gai savoir : Hubert Godard, épisode 7, série La nuit rêvée de Boris Charmatz, diffusé de 20/09/2020.

Dérouler les trois contenus à consulter, écouter et/ou lire !

CONSULTER : [La danse : un état de corps rendant perceptible et concret l’éducation somatique].
Ressource / Pour les curieux.euse·s qui souhaitent connaître des différentes méthodes de l’éducation somatique, nous vous invitons à consulter le site national de l’éducation somatique. Vous y trouverez les types de pratiques somatiques reconnues, la localisation de praticiens, etc. Découvrez également comment la danse peut enrichir la recherche de l’ESF (Education somatique France).

ÉCOUTER : [Définir les pratiques somatiques : savoir ce qu’elles ne sont pas]
Conférence / Panorama des pratiques somatiques par Isabelle Ginot, Forum international danse et santé du CN D, 27 et 28 novembre 2014.
Pour Isabelle Ginot, enseignante au département danse de l’Université Paris 8 et praticienne de la méthode Feldenkrais, développer une écoute de la conscience du soi corporel est la clé pour recevoir les bienfaits des pratiques somatiques. A l’inverse des pratiques médicales et paramédicales qui, selon l’auteure, revêtent une approche extérieure du mouvement.

LIRE : [Recherche en danse : l’éducation somatique permet-elle une autre approche de la réalité]
Article / Qu’est-ce que la somatique ? par Thomas Hanna, trad. Agnès Benoit-Nader, Recherches en danse, 2017.
À la fois philosophe et praticien de la méthode Feldenkrais, à partir de laquelle il crée sa propre méthode : Hanna Somatic Education®, Thomas Hanna (1928-1990) propose une approche inhabituelle qui met en avant le côté pratique de l’importance de la guérison. Dans ce texte, il tente de démontrer comment la pratique somatique permet une approche différente de la réalité.