Regarder

Agenda en cours

Éducation somatique La conscience du corps

Les pratiques somatiques réunissent un ensemble de techniques centrées sur la prise de conscience du corps en mouvement. Élaborées, notamment dans le courant du 20ème siècle, par des scientifiques et des artistes qui pour la plus part ont subi des accidents de vie, elles sont actuellement investies par des danseur.seuse.s, musicien.ne.s, comédien.ne.s, etc. pour se préparer et par des chorégraphes et autres auteur.e.s dans leur processus de création. Ces pratiques sont de formidables outils pour travailler l’organisation du corps en son entier. Le mouvement est ainsi décomposé, décéléré et il devient possible d’en analyser les points dynamiques.

Dans ce numéro, Danse on air propose de s’intéresser de plus près aux pratiques somatiques à travers différentes dimensions : l’enfance, la composition, la transmission, le soin, etc. pour en révéler la dimension éducative, en observant leurs effets sur le travail des artistes et leurs modes de transmissions.

La question est la suivante : comment les pratiques somatiques enrichissent-elles le travail de création des artistes ? Découvrez dans ce programme des artistes, auteur·ice·s et chercheur·euse·s affirmant leurs approches somatiques du geste et leurs impacts sur les modes de transmissions. Ainsi “l’éducation somatique” participe par le biais de ces pratiques à amener le mouvement dans un ailleurs à travers un travail de corps renouvelé et un rapport au temps dilaté. Point de vue politique permettant de proposer un autre rapport au monde.

Photo Bienvenue Bazié par ©Fédéric Démesure
LES CAUSERIES #4 - La danse qui mue ou ré-incorporer la tradition

Ajouter à ma playlist

Les causeries sont des conversations entre personnes inspirantes, artistes,  chercheurs·euses,  philosophes… – une invitation à échanger et porter un regard sur une thématique.

Pour cette 4ème édition qui clôture notre saison de “Causeries”, nous sommes  ravi·e·s  d’accueillir le danseur et chorégraphe Bienvenue Bazié dont le travail se nourrit des danses traditionnelles burkinabés, la chanteuse et danseuse Perrine Fifadji qui amène la danse à l’espace scénique en travaillant le corps comme instrument de musique, ainsi que la chorégraphe, danseuse et perforeuse Aina Alegre qui explore différentes cultures et pratiques corporelles entendues comme autant de représentations sociales, historiques et anthropologiques. Cette conversation sera aménagée par la docteure en Science de l’éducation et danseuse, Aurélie Doignon, dont les recherches s’articulent autour de l’institutionnalisation et la mise en savoir des danses d’Afrique de l’Ouest.

Ensemble, ielles se pencheront sur les liens entre danse contemporaine et danse traditionnelle en questionnant les influences de leurs vécus sur leurs travails de création ainsi que sur les différentes approches artistiques qu’ielles explorent.

Une commande de La Manufacture CDCN dans le cadre du projet de culture chorégraphique en ligne Danse on air