Lire

Thème du mois

POP' + TRAD' = √CONTEMPORAIN

Qu’elles soient traditionnelles, folkloriques ou rituelles, qu’elles surgissent dans les bals, les clubs, la rue, les lieux de résistances… les danses dites « populaires » mettent en jeu le lien social dans de savants jeux de corps et de présence à l’autre. Elles rassemblent. Toutes collectives, d’origine rurales ou urbaines, elles sont porteuses d’identités régionales et communautaires. Elles incorporent une culture et des savoir-faire. Les artistes de la scène contemporaine vont y puiser du sens, des sources, des explications. Alors pourquoi entretenir une rupture entre danses dites populaires et ce que l’on appelle les” danses savantes”, quand les chorégraphes actuel.le.s utilisent le décloisonnement de ces expressions comme pouls de leur création ?

Pour explorer cette question, Danse on air vous invite, en juin et juillet, à visionner une playlist de vidéo-danse, à écouter des podcasts, à découvrir certains articles et ouvrages qui parlent de ce sujet… et de vivre une expérience avec Washington Timbó qui vous initiera au candomblé !

Saâdia Souyah©Catherine Larivière
mardi 27 juillet Définitions et déconstructions des catégories, ce que ces danseuses nous enseignent

Ajouter à ma playlist

Victoire Jaquet, doctorante en anthropologie de la danse, se prête à l’écriture d’un article pour Danse on air en composant un texte autour de la problématique suivante : pourquoi entretenir la distinction entre danse « populaire » et danse « savante » alors que les artistes contemporains s’attachent à décloisonner cette question au cœur de leurs créations ? En adoptant une approche anthropologique, elle interroge ces catégorisations en s’appuyant notamment sur des pratiques artistiques de l’Afrique du Nord qui décloisonnent et redéfinissent cette réflexion.

Voir Aussi